Le port d’une chaussure de sécurité ou d’autres équipements de protection individuelle EPI en cuisine n’est pas tout simplement une question de tenue. C’est obligatoire que ce soit pour le confort du travailleur ou pour sa sécurité. En cuisine, les risques de glissade ou de la prolifération des bactéries sont toujours au rendez-vous. C’est pourquoi, il faut être équipé de chaussures de sécurité adaptées. Focus sur les chaussures de sécurité en cuisine.

Quels sont les risques de sécurité en cuisine ?

Les tenues de travail que portent les cuisiniers ne sont pas des vêtements pour faire uniquement belle figure. Ce sont de vrais équipements de protection ! Les risques inhérents comme les chocs ou les glissades sont très présents en cuisine. Être bien équipé signifie travailler dans les meilleures conditions. D’où, la nécessité de porter des chaussures de sécurité de cuisine.

Dans le domaine de la restauration, les cuisiniers font constamment face à un environnement avec un sol glissant. Les risques de glissade et de chutes sont donc imprévisibles. Toutefois, il est bien important qu’ils mettent des chaussures dotées d’une semelle antidérapante.

Ensuite, le travail dans un restaurant c’est aussi passer de longues heures en position debout sur un sol dur. Cela peut rapidement devenir une source d’inconfort et il est primordial de se protéger. Pour cela, le porteur aura certainement besoin d’une chaussure de sécurité qui répond aux normes adéquates.

On n’est jamais à l’abri d’une marmite brûlante ou d’autres boissons brûlantes renversées sur le sol en cuisine ! D’où, les risques de brûlures aux pieds ou des lésions sont au rendez-vous ! Le port d’une chaussure de sécurité de cuisine normée HRO est donc obligatoire pour garantir la sécurité des travailleurs. Dans cette même lignée, la chaussure doit également avoir une semelle résistante à la chaleur pour plus de confort.

Ce sont les éventuels risques que peuvent encourir les cuisiniers et les professionnels en cuisine. D’où, la nécessité de porter des chaussures de sécurité exclusivement adaptées en cuisine.

Notre article sur les chaussures de sécurité étanches pourrait également vous intéresser.

Les caractéristiques des chaussures de sécurité de cuisine

modèle de mocassin de sécurité

Pour que les chaussures de sécurité en cuisine soient confortables et pratiques, elles doivent être équipées des meilleures caractéristiques de protection. Pour cela, elles doivent avoir une doublure rembourrée pour assurer le confort de la cheville. Ensuite, elles possèdent un talon absorbeur de chocs qui optimise le confort de ceux qui sont constamment debout.

Les chaussures de sécurité de cuisine doivent être faciles à enfiler, de préférence des chaussures sans lacets. Les chaussures de sécurité utilisées en cuisine sont dépourvues de talons hauts ; et ce, pour une question de stabilité. Eventuellement, elles peuvent être dotées d’un léger talon, mais jamais de hauts talons.

Ce sont les caractéristiques que possèdent les chaussures de sécurité dédiées en cuisine. Ce sont des paramètres à vérifier avant d’acheter votre chaussure !

Quelles sont les normes autorisées pour les chaussures de sécurité en cuisine ?

Comme tous les autres équipements de protection individuelle, les chaussures de sécurité de cuisine sont également soumises aux exigences essentielles imposées par les normes. Il est important d’énumérer les éventuels risques en cuisine avant de parler des différentes normes.

En cuisine, les travailleurs peuvent faire face à différents risques tels que le risque mécanique, le risque thermique, le risque lié aux perpétuels déplacements, le risque électrique ainsi que le risque biologique.

Pour cela, voici les normes obligatoires pour les chaussures de sécurité en cuisine :

La norme ISO 20345

Cette norme atteste que toutes les chaussures de sécurité de cuisine doivent être pourvues d’une coque de protection qui résiste à une pression de 200 Joules, équivaut à un objet pesant 20 Kg qui tombe d’une hauteur de 1 mètre.

La norme ISO 20346

Ensuite, les chaussures de sécurité utilisées en cuisine doivent également avoir une coque de protection qui résiste à une pression de 100 Joules.

La norme SRC

Elle certifie que les chaussures sont résistantes au glissement et sont antidérapantes.

Quel type de chaussures de sécurité choisir en cuisine ?

Entre les mocassins de cuisine et les sabots, ce sont tous des modèles de chaussures que peuvent utiliser les cuisiniers.

Mocassins de cuisine

Les mocassins de cuisine sont les plus utilisés grâce à ses multiples atouts. Ils permettent d’éviter la pénétration de liquides, ce sont des modèles qui ne possèdent pas de lacets et sont faciles à enfiler. En plus, ils se nettoient facilement.

Basket de cuisine

chaussure de sécurité de cuisine

Pour plus de confort, les baskets de cuisine sont incontournables. Elles allient à la fois praticité, style et confort.

Sabots de cuisine

sabot de cuisine

Les sabots de cuisine, quant à eux, ne sont pas fermés et sont plus confortables que les modèles de mocassin de cuisine.

L’employeur doit-il payer les chaussures de sécurité de cuisine ?

Les salariés ne prennent pas en charge de l’achat de leurs équipements de protection individuelle ; Toutefois, c’est l’employeur qui prend entièrement en charge de l’achat de la chaussure de sécurité de ses salariés. La seule exception, si le travailleur est employé par des agences d’intérim. A ce moment-là, ce sera l’agence qui paiera les chaussures de sécurité du travailleur.

Voter post